Pourquoi choisir l’Université en ligne ?

Aujourd’hui , nous le savons tous … le monde du travail , n’est plus celui de « papa » qui rentrait dans une boite à 16 ou 18 ans et la quitter tout ému à 60 ans pour profiter d’une belle retraite bien mérité !

Poursuivre sa vocation , son rêve !

Les apprenants d’aujourd’hui choisissent souvent d’étudier à nouveau pour approfondir un intérêt pour un sujet en particulier ou pour une vocation particulière afin de réaliser un vieux rêve . Certaines carrières, telles que celles en médecine douce, ou dans le relationnel , en langue , ne peuvent être exercées sans une certification professionnelle donnée.


J’ai toujours voulu avoir ma propre entreprise et mon apprentissage à l’Université-enligne.com m’a aidé à développer mon esprit d’entreprise.
Laura de Paris

Construire la confiance en soi, l’indépendance et la responsabilité

L’université-enligne.com peut aider les apprenants à développer leur confiance en eux et leur indépendance. Ils auront de nombreuses occasions de se faire de nouveaux contacts et d’étoffer de manière rapide et facile leur réseau professionnel et  apprendre de manière autonome peut également engendrer un niveau de responsabilité accru.

Développer des compétences employables

Une nouvelle formation donnera aux apprenants non seulement la possibilité d’acquérir une connaissance approfondie de la matière de leur choix mais aussi de développer des compétences transférables telles que la communication, la présentation et la résolution de problèmes, tout en renforçant leur capacité à travailler en équipe.

questionnaire de fin de formation bougie d-oreille

Notre mission: Transformer la formation d’hier en outils efficace, personnalisé , répondant aux besoins d’aujourd’hui et de demain !

La nouvelle révolution industrielle affecte la main-d’œuvre de plusieurs manières. Les innovations en cours dans les énergies renouvelables, les nanotechnologies, les biotechnologies et, surtout, dans les technologies de l’information et de la communication vont changer les marchés du travail dans le monde entier. Les travailleurs moyennement qualifiés courent le risque d’être remplacés par des ordinateurs plus efficaces. Cette tendance crée deux défis: les employés effectuant des tâches faciles à automatiser doivent trouver du travail avec des tâches apportant une autre valeur ajoutée. Et deuxièmement, cela pousse les gens vers un marché du travail compétitif mondial.Le rapport de Randstad / SEO intitulé Into the Gap (2012) montrait que les emplois traditionnellement associés à la classe moyenne (ouvriers à la chaîne de montage, calculateurs de données, contremaîtres et superviseurs) commençaient à disparaître, que ce soit par la délocalisation ou par l’automatisation. Les employés doivent soit gravir les échelons en rejoignant le groupe de «travailleurs du savoir», qui continuera de croître dans la demande (ingénieurs, médecins, avocats, enseignants, scientifiques, professeurs, cadres, consultants), ou à se contenter de travailleurs peu qualifiés -services de salaire, poussant ainsi les moins scolarisés hors du marché du travail.L’emploi reprend dans de nombreux domaines, mais les employeurs continuent de dire qu’ils ne peuvent pas pourvoir leurs postes vacants, car même les candidats les plus qualifiés possèdent les compétences qui ne correspondent pas aux emplois disponibles. Les systèmes éducatifs actuels, affirment les employeurs, enseignent les compétences d’hier aux futurs diplômés. Beaucoup craignent que les candidats manquent de «compétences générales», telles que des capacités interpersonnelles, de communication et de résolution de problèmes analytiques. Cela indique clairement que les emplois dans des secteurs en croissance, tels que la santé, l’éducation et d’autres services, exigent des compétences différentes de celles acquises par les chômeurs ayant travaillé dans des secteurs en déclin, tels que l’agriculture et la fabrication.
 Le véritable problème de l’économie mondiale n’est pas seulement la pénurie mondiale de compétences en STEM, mais encore plus l’inadéquation entre les emplois disponibles et les employés.
 La création d’emplois est fondamentale, mais tous les aspects de l’inadéquation des compétences doivent être abordés. Toutes les parties prenantes devraient travailler ensemble pour résoudre le problème. Les accords de libre-échange, par exemple, pourraient inclure des dispositions relatives à la mobilité des étudiants et des travailleurs. Il est clairement nécessaire que la politique du marché du travail soit abordée beaucoup plus activement, en levant les restrictions injustifiées et en intensifiant les interventions pertinentes comme la formation en ligne !

La formation en présentiel peut se dérouler de différentes manières mais il existe toujours un lien avec un formateur. Soit le ou les collaborateurs se déplacent dans un centre de formation afin de suivre un cours spécifique, soit c’est le formateur qui se déplace dans l’entreprise afin d’être à disposition du ou des collaborateurs sélectionnés.

Il peut donc s’agir d’une formation de groupe ou individuelle selon les besoins de l’entreprise et le type de formation recommandé.

Si cette formation se passe dans les locaux de l’entreprise, elle nécessite au préalable toute une logistique. La personne du service des ressources humaines qui s’occupe des formations doit planifier une salle, mettre à disposition le matériel nécessaire, prévoir le déjeuner et tout autre détail afin que la journée se passe sans accroc.

Le mentorat en ligne  est un accompagnement personnel d’un « mentor » envers un « mentoré » au travers de l’internet afin de transmettre les connaissances interpersonnelles et professionnelles . Cette méthode sert à optimiser la formation de manière à la rendre la plus personnalisé possible auprès de chaque « apprenant ». Le mentor, qui est une personne expérimentée, est capable de transmettre son expérience et ses connaissances pour que le mentoré se sente pris en charge et accompagné humainement dans son apprentissage et gagne ensuite son autonomie professionnelle.